≡ Menu,,en,cliquez pour retourner à la maison,,en,Ce site berce la peau sensible classique pour,,en,Thèse,,en,WP,,en,WordPress,,en,Admin,,en

Premiers cas des États-Unis de Borrelia Miyamotoi identifiés

durland fish lyme disease researcher

Durland poisson, PhD, qui a le premier identifié B.miyamotoi aux États-Unis.

Peter Krause, MD., et un certain nombre d'autres chercheurs de la maladie de Lyme éminents ont publié des détails sur les premiers cas identifiés de Borrelia miyamotoi infection chez les patients américains. Anticorps dirigés contre les bactéries, qui appartient au même genre que les bactéries de la maladie de Lyme, ont été trouvés dans 18 patients dans une étude récente, avec 3 patients semblant souffrir de symptômes de l'infection. Cette découverte offre une explication possible pour les personnes souffrant apparemment d' La maladie de Lyme mais qui tester à plusieurs reprises séronégatifs par ELISA et Western Blot comme B. miyamotoi n'est pas (encore) une des souches de bactéries incluses dans ces essais.

Qu'est-ce que B. miyamotoi?

Borrelia burgdorferi est la principale cause de la maladie de Lyme aux États-Unis, avec un nombre d'impulsions qui agissent comme vecteurs pour l'infection. B. miyamotoi est génétiquement similaire à B. burgdorferi et a été détecté dans toutes les tiques sont des vecteurs de la maladie de Lyme, y compris Ixodes scapularis. La présence de ces bactéries n'est pas nouveau, mais c'est la première incidence des cas déclarés d'infection humaine aux États-Unis. Tiques dans le Connecticut se sont révélés être porteur B. miyamotoi retour dans 2001, les affaires russes d'infection humaine par des bactéries rapportés dans 2011.


Diagnostiquer B. miyamotoi Infection

L'étude a porté sur trois groupes de patients vivant dans Block Island et l'île de Prudence, Rhode Island, et Brimfield, Massachusetts entre 1990 et 2010. Les échantillons provenant de ces patients ont été testés à l'aide ELISA et Western blot des anticorps à la protéine GlpQ, spécifique à B. miyamotoi et non réactif B. burgdorferi. Les bactéries ont été trouvés à être présents dans 3.2% des cas de maladie de Lyme soupçonnée chez les patients du sud de la Nouvelle-Angleterre, et B. miyamotoi a été trouvé dans 21% des cas de patients présentant une maladie virale comme dans une clinique dans le sud de New York. Trois patients ont été trouvés à des niveaux d'anticorps au moins quatre fois plus élevés que ceux dans les échantillons de convalescence, suggérant une infection récente par les bactéries. Les patients trouvés infectés avec B. miyamotoi ont été traités avec la doxycycline ou l'amoxicilline.

Mise à jour de Lyme Tests de la maladie

Ces résultats suggèrent que l'inclusion de B. miyamotoi à l'essai à deux niveaux pour la maladie de Lyme est justifiée, tout comme il est maintenant inclus dans l'essai panneaux en Russie, et dans certaines parties de l'Europe. Contrairement à l' Affaires russes, cependant, aucun des patients de cette étude avaient un système immunitaire affaibli, en soulignant également la nécessité d'envisager le diagnostic de B. infection miyamotoi où les symptômes de la maladie de Lyme sont présents chez les individus en bonne santé.

Référence

Peter J. Krause, P.J., Narasimhan, S., Vers, G.P., Rollend, L., Fikrig, E., Lepore, T., Barbour, A., Poisson, D., Human Borrelia miyamotoi infection aux Etats-Unis, N Engl J Med 2013; 368:291-293.


{ 3 commentaires… ajouter un }
  • Lisa Juillet 7, 2013, 1:05 h

    Ce que cela m'aiderait je parie obtenir le diagnostic que je dois traiter. J'étais un peu par une tique Lone Star il ya neuf ans, Je suis traité par des symptômes cliniques, mais un véritable diagnostic que les compagnies d'assurance devraient accepter serait un rêve pour moi.

  • Nancy Jones Août 3, 2013, 9:29 au

    O.K. Ive été lu beaucoup de choses sur la tique maladies que nous n'étions pas autorisés à avoir pas longtemps. Maintenant, il est assez grand il n'y a pas lieu de cacher le fait IT”S REAL. J'ai lu qu'il ya quelques années il y avait un vacine, cependant, il a été mis de côté en raison de sa faible par pourcentage de réussite. Je suis un croyant ferme que toute chance est mieux que pas de chance d'être en mesure de protéger certaines personnes de cette diease très réel et très grave!

  • Tom Octobre 31, 2013, 9:56 h

    Sa connaissance commune que de nombreuses personnes soupçonnées de Lyme test est négatif sur la norme CDC,en 2 tiered test for b31 B burgorferi. They are rarely treated. The test was developed in 1995 before other species were found in the US. Its now known that B miyamotoi is found in a high percentage of ticks in the Northeast and by Kerry Padget at the California Department of Health in CA. Now they know its pathogenic in both Russia and the Northeast. There is no test available that will catch B miyomotoi or B bissettii, also found in CA. There seems no interest in developing a commercially available test either based on the Western blot using B miyamotoi antigens or a GlpQ protein ELISA. Imugen has the GlpQ ELISA but refuses to do testing. They do however offer a GlpQ PCR that is about 1-5% sensitive which is useless. And the medical community wonders why people are upset when its obvious many people are going undiagnosed due to new strains and species proven to be pathogenic and known to be missed by standard testing. Its also known the European Euroline with VlsE is able to catch these species. Its been used and tested for years. It cannot be sold in the US since its not FDA approved and the kit suppliers have no incentive to get FDA approval. So tests are available yet the CDC and medical community just sweep it under the rug. Shameful.

Laisser un commentaire